Traitement des lésions de la peau

La dermatochirurgie est une spécialité médicale qui se concentre sur le traitement des lésions de la peau en supprimant les modifications de la peau dans les tissus sains par des techniques telles que la chirurgie, la cryothérapie, les lasers, la thérapie photodynamique et le remplissage dermique.

Les lésions les plus fréquentes sont :

Les lésions cutanées bénignes

NAEVUS (Grain de beauté), lésion bénigne mais pouvant parfois dégénérer en mélanome.

Leur ablation peut se pratique dans un but purement esthétique ou comme une mesure de prévention. Une consultation avec un dermatologue peut vous retirer des doutes. En effet, la frontière entre les deux types est parfois difficile à apprécier même par un spécialiste et donc à plus forte raison par vous-même. Il faudra se méfier des lésions très noires ou irrégulières.

FIBROMES, MOLLUSCUM(Excroissances cutanées) sont par contre beaucoup moins inquiétants.

ANGIOMES, sont bénins mais peuvent parfois être très larges. Ce type de lésion sera traitée par laser ou chirurgie.

XANTHELASMA, sont des dépôts de cholestérol au niveau des paupières. Elles peuvent être corrigées grâce à une intervention sans anesthésie locale.

Les lésions cutanées malignes

EPITHELIOMAS à suspecter devant toute lésion rouge qui saigne et fait une croute sans cicatriser. Ils sont favorisés par l’exposition au soleil (en général dès l’enfance) et nécessitent une exérèse pour être analysés. Ils débutent souvent par une lésion précancéreuse, la KERATOSE qui peut, elle, être brûlée à l’azote liquide par le dermatologue.

MELANOMES MALINS beaucoup plus graves et nécessitant une exérèse large (plus ou moins selon leur épaisseur). On les redoutera devant une lésion très noire et irrégulière mais ils peuvent prendre des formes beaucoup plus trompeuses.

Les lésions sous cutanées

LIPOMES

Un lipome est une tumeur bénigne composée de tissu adipeux (graisse corporelle). Il est la forme bénigne la plus fréquente de tumeur des tissus mous. Les lipomes sont doux au toucher, habituellement mobile, et sont généralement indolore. Beaucoup de lipomes sont de petite taille (moins d'un centimètre de diamètre), mais peut atteindre des tailles supérieures à dix centimètres.

LES KYSTES SEBACES sont très fréquents. Ils correspondent à des inclusions de sébum.

Les kystes sébacées se trouvent principalement sur le visage, le cou ou le torse. Ils se développent lentement et ne sont un danger, mais ils peuvent s’infecter s’ils ne sont pas contrôlés.
LOUPES, équivalentes à des kystes sébacés mais situées au niveau du cuir chevelu et sont souvent multiples.

Ceci est une liste non exhaustive de lésions sous-cutanées. Il en existe bien sûre d’autres et justifient une consultation chez un dermatologue qualifié.

L’opération

  • Une anesthésie le plus souvent locale sans besoin d’hospitalisation (en externe), une neuroleptanalgésie, si la lésion est volumineuse, permet de ne pas sentir les piqûres mais nécessite une hospitalisation d’une demi-journée (ambulatoire). Une anesthésie générale est administrée dans des cas très rares
  • L’opération consiste à enlever la lésion en passant plus ou moins au large selon la gravité. Pour les épithéliomas, une analyse anatomopathologique permettra d’être certain de tout avoir enlevé pour essayer d’éviter une récidive précoce
  • Si la peau est assez souple, la plaie sera suturée simplement, permettant de réduire la cicatrisation. Parfois, surtout en cas de lésion maligne, il sera nécessaire d’apporter de la peau par une greffe de peau (la peau est prise sur une autre partie du corps et greffée sur la zone où il y avait la tumeur) ou par un lambeau (la peau est prise à côté de la zone d’exérèse mais garde une connexion avec ses vaisseaux)
  • La cicatrisation va se faire en 4 à 15 jours selon la zone du corps. Plus la lésion est grosse, plus la cicatrice aura tendance à s’élargir